Bi-centenaire de la mort de Napoléon – mené par Jean Étèvenaux

Samedi 20 novembre 2021 – 17 h

Mort en exil à l’autre bout du monde le 5 mai 1821, Napoléon continue à capter l’attention et à passionner, qu’il soit aimé ou détesté, comme le montre le nombre de livres sortis récemment à son sujet.

Deux cents ans plus tard, on peut se pencher sur lui avec une certaine sérénité et tenter de comprendre le personnage, à la fois en le remettant dans son époque et en le considérant sous un angle qui ne soit pas que français. Certes, il est apparu comme celui qui voulait dominer l’Europe et qui, à cette fin, a conduit des campagnes militaires souvent fulgurantes mais sanglantes.

Toutefois son influence, qui a d’ailleurs débordé sur d’autres continents, doit être perçue aussi au niveau civil avec ses grandes réformes liées à l’égalité des citoyens, qui se sont imposées en beaucoup d’endroits. Il a également joué, parfois à son corps défendant, un rôle majeur dans le mouvement des nationalités qui caractérise le XIXe siècle. Comme disait son adversaire Chateaubriand, il aura été «le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile humaine».

Qui est Jean Étèvenaux ?
Docteur en Histoire, diplômé de l’Institut d’Études politiques de Lyon, ancien vice-président du Souvenir napoléonien, Jean Étèvenaux a écrit une trentaine de livres, dont plusieurs consacrés aux périodes des deux Napoléon. Très engagé dans le mouvement associatif, notamment à travers le Lions Club et la Société des écrivains et du livre lyonnais et régionaux qu’il préside, il s’intéresse également beaucoup au passé de notre région (la troisième édition de ses Grandes Heures de Lyon est sortie en 2019). Journaliste professionnel, il continue à écrire régulièrement des articles d’actualité.

Infos

  • Tout public
  • Durée : 1 h 30
  • Tarifs : 6 € (normal) 5 € (réduit)

Renseignements :

Billetterie :

  • Billetterie en Mairie de Charly
  • Lundis, mardis, jeudis et vendredis
  • De 14 h à 16 h
  • Du 5 juin au 5 juillet
  • Sur rendez-vous à partir du 5 juillet